Visiter Cordoue avec Escapale !

#Cordoue #Cordoba #Andalousie #Andalucia


Escapale est le projet d’une famille Belge, amoureuse des voyages et de l’Andalousie.
Soucieux d’intéresser toute la famille aux visites et ne trouvant pas le guide adapté à leur besoin, ils ont décidé de créer eux-mêmes ce support qui permet aux enfants de guider toute la famille lors des voyages.
Grâce à leur Escapa’pack, l’enfant ou l’adolescent devient le guide et ne subit plus les visites, mais en devient l’acteur.

Ludique et pédagogique, chaque Escapa’pack contient :
1 Escapa’book. Guide explicatif au format pratique et léger, on y retrouve les lieux à visiter avec des photos et des textes explicatifs.
1 Escapa’map. Carte avec les différents itinéraires décrits dans l’Escapa’book.
1 bloc-notes et 1 boite de crayons. Utile pour répondre aux questions que l’on retrouve dans l’Escapa’book et pour jouer à l’Escapa’quiz.
1 Escapa’quiz. Jeu à faire en famille afin de mettre à l’épreuve les connaissances apprises durant la visite.

Escapa’pack de Cordoue

Un aller simple pour a décidé de tester pour vous ces Escapa’packs. Nous sommes partis en famille à la découverte de Cordoue (Córdoba en Espagnol). Nous avons fait le choix de le faire sur une journée, mais nous vous conseillons de le prévoir sur 2 jours afin de bien profiter.

Nous avons commencé par l’itinéraire n°1, nous n’avons malheureusement pas pu le suivre à la lettre (mesures COVID-19, visite à réserver…), mais nous nous sommes adaptés.

Étape n°1 : Torre de la Calahorra, musée retraçant l’histoire de la ville de Cordoue, nous l’avons trouvé fermé. Il n’a pas encore ré ouvert depuis le confinement, pas de date de ré ouverture de prévu pour le moment. C’est un beau bâtiment qui surplombe le pont romain et le Guadalquivir.

Étape n°2 : Puente romano, c’est un pont piéton merveilleusement restauré qui traverse le Guadalquivir. Au milieu, on trouve une statue de San Rafael, le saint patron de la ville de Córdoba. Il nous conduit tout droit à l’entrée de la ville.

Étape n°3 : Puerta del puente, c’est l’une des 2 portes de l’ancienne ville fortifiée, son aspect actuel nous fait davantage penser à un Arc de Triomphe.

Étape n°4 : La Mezquita-Catedral, arrivée devant cet imposant bâtiment, on n’a pas les mots… On se retrouve à voyager à travers le temps… On a l’impression l’espace de quelques secondes d’avoir traversé la Méditerranée…

C’est un lieu unique au monde, la 2e plus grande mosquée au monde après celle de La Mecque transformée en cathédrale après la reconquête des Rois Catholiques de la ville de Cordoue au XIIIe siècle. Les Musulmans ont commencé à construire la mosquée en 714 sur une église Wisigothe, elle-même construite en 584 sur un temple romain. La mosquée a été agrandie 3 fois au fil des années pour finir à 23 000m2. Elle fut transformée en église après la reconquête des Rois Catholiques puis au XVIe siècle Charles Quint donna l’autorisation d’en détruire une partie pour y faire une cathédrale, ce qu’il regretta lors de sa venue et déclara « Vous avez détruit ce qui était unique pour faire la même chose que l’on voit partout. »
Depuis 1236, la mosquée-cathédrale de Cordoue est devenue officiellement une église, un lieu de culte catholique et est propriété de l’Église catholique. Elle a de plus le titre de Cathédrale, la Catedral de Nuestra Señora de la Asunción. La mosquée-cathédrale de Cordoue fait l’objet d’un classement en Espagne au titre de bien d’intérêt culturel depuis le 21 novembre 1882, puis d’un classement au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1984.

Pensez à réserver votre visite à l’avance sur le site officiel ici, nous n’avons pu réserver que pour 16h30 (la veille sur le site), il a donc fallu y revenir en fin de journée, mais au final, ce n’était pas plus mal, nous avons pu y traîner et profiter de ce somptueux édifice.

Étape n°5 : Alcázar des los Reyes Cristianos, nous n’avons malheureusement pas pu le visiter. Gratuit depuis le 15 septembre, il faut tout de même réserver en ligne ici, mais impossible de faire la réservation, cela ne fonctionnait pas. Une fois sur place, un QR Code est proposé pour s’inscrire, mais ne fonctionnait pas non plus et il était indiqué partout à l’entrée qu’il n’y avait plus de place. Nous reviendrons une prochaine fois pour le visiter…

Étape n°6 : Quartier San Basilio, c’est le quartier des Patios ! Sans le savoir, nous sommes tombés sur le week-end de la Fiesta de los patios qui initialement a lieu au mois de mai, mais suite à la COVID-19, reportée au mois d’octobre. Il y avait donc un monde fou pour visiter les patios qui durant cette fête se retrouvent ouverts au public gratuitement. Devant la foule agglutinée à chaque entrée de patio, nous avons choisi celui avec le moins d’attente et nous reviendrons prochainement pour tous les faire, car ils ont l’air tous aussi beaux les uns que les autres… Quartier typique de Cordoue à ne pas louper !

Étape n°7 et 8 : Zoco municipal et la synagogue, ils se trouvent dans le quartier de la Juderia, quartier ou vivait la population juive. On peut y retrouver les anciens souks de la ville et également une petite synagogue construite en 1315, qui le resta jusqu’en 1492, date à laquelle les Juifs furent expulsés par les Rois Catholiques. Elle fut transformée en hôpital, au fil des années en ermitage, puis en école… Ce n’est qu’en 1885, quand l’enduit d’un des murs s’est écaillé et que des inscriptions en hébreu sont apparues que l’on découvrit la valeur artistique et historique du lieu. La synagogue est de suite déclarée bien d’intérêt culturel dans la catégorie de Monument National et depuis 1994 site du patrimoine mondial par l’Unesco.

Un itinéraire n°1 que je vous conseille de prévoir sur une journée afin de bien profiter de tout sans vous presser. De plus, en chemin, vous croiserez d’autres lieux qui pourraient vous intéresser, comme le Museo Taurino, le Caballerizas Reales, les Baños del Alcázar Califal et d’autres encore…


Après une pause, nous avons pris la direction de l’itinéraire n°2, que là non plus nous n’avons pas suivi à la lettre pour une question d’horaire de visite.

Étape n°1 : Iglesia de San Francisco, que nous n’avons vu que de l’extérieur, car nous devions vite nous rendre à l’étape n°6. Nous espérions la trouver encore ouverte sur le chemin du retour ; grosse erreur, elle était fermée. Elle fait partie des douze « églises Fernandines », appelées ainsi en l’honneur du roi Ferdinand III, Roi Catholique qui prit le contrôle de la ville de Cordoue en 1236.

Iglesia de San Francisco

Étape n°2 : Plaza de la Corredera, une grande place avec des arcades, la seule place rectangulaire que l’on trouve en Andalousie construite au XVIIe siècle. Dans un 1er temps, simple esplanade entourée de commerces, elle servit de cadre à des autodafés pendant l’inquisition. Au fil des années, elle devînt lieu de fêtes, de réunions, d’exécutions, de marchés, de corridas (d’où son nom)… Sur l’un de ses côtés, on peut voir un bâtiment dans lequel se trouve au rez-de-chaussée le marché couvert. Aujourd’hui sur la place se trouvent des terrasses de restaurants et des bars ainsi que quelques commerces.

Étape n°3 : Templo romano, construit durant le 1er siècle après J-C. Il est découvert dans les années 1950 pendant les travaux d’agrandissement de la mairie. Ce n’est pas le seul temple romain de la ville, mais très certainement le plus important d’entre eux ; également le seul mis au jour grâce aux fouilles archéologiques.

Étape n°4 : Iglesia de San Pablo, une des douze « églises Fernandines » de Cordoue.

Étape n°5 : Iglesia de San Andrés, également l’une des douze « églises Fernandines ». Malheureusement, nous l’avons trouvé fermée (sûrement passé trop tard).

Iglesia de San Andrés

Étape n°6 : Palacio de Viana, construit au XIVe siècle par les seigneurs de Villaseca. Il fut modifié et modelé au fil des années. On peut visiter le Palais et les 12 patios ou uniquement le Palais ou seulement les patios ; le jour de notre visite, pas de choix, une entrée unique pour tous avec visite des patios et vues sur certaines pièces du Palais. Je n’ai pas réussi à savoir si c’était une mesure COVID ou si c’était par rapport à la Fiesta de los patios. Je vous recommande fortement la visite de ce somptueux palais et de ses patios tous autant magnifiques les uns que les autres. Il est possible d’acheter les entrées à l’avance par Internet ici.

Étape n°7 : Palacio de la Merced, imposant bâtiment de style baroque construit en 1745. À l’origine, c’était un couvent. Aujourd’hui, il abrite le siège du Conseil provincial de Cordoue.

Et voilà l’itinéraire n°2 terminé ! Nous vous conseillons également de le prévoir sur une journée, en commençant le matin, car suite aux mesures COVID la majorité des monuments à visiter (gratuits ou payants) ne sont ouverts que le matin, jusqu’à 14 ou 15h.

En choisissant de faire chaque itinéraire sur une journée, vous aurez le temps de flâner dans les rues du centre historique de Cordoue qui cache de véritables pépites un peu partout à chaque coin de rue… N’hésitez pas à lever les yeux, vous apercevrez de beaux balcons et fenêtres fleuris, à passer dans les petites rues, au détour de l’une d’elle, vous trouverez une petite église, une statue, une place… La visite de Cordoue est une voyage dans le temps, la ville vous transportera dans différentes époques au fil de votre visite…

Retrouvez toutes les photos de notre escapade à Cordoue ! ⤵️

Après cette belle visite, plus qu’à tester nos connaissances sur la ville avec l’Escapa’quiz

Escapa’quiz

Avec l’aide de notre Escapa’pack, notre fille Elena nous a conduit à travers les rues de Cordoue à la découverte des lieux indiqués, elle a aimé jouer au guide touristique tout en apprenant sur cette merveilleuse ville de Cordoue.

Verdict : Toute la famille Un aller simple pour VALIDE les Escapa’packs d Escapale !

Vous aussi, vous avez envie d’intéresser toute la famille aux visites lors de vos vacances ?
Escapale vous propose 4 Escapa’packs :

En Espagne :
– Cordoue
– Séville
– Barcelone

En Belgique :
– Gand

‼️‼️ OFFRE PROMO ‼️‼️
Pour toutes commandes passées avant le 31 décembre 2020, les frais de livraison sont OFFERTS et bénéficiez de 5% de réduction sur votre commande en rentrant le code promo suivant : UNALLERSIMPLEPOUR .

Pour passer commande, c’est par ici.
Retrouvez-les également sur Facebook ici.

Ceci est un article sponsorisé, réalisé dans le cadre de notre partenariat avec Escapale.
Si vous aussi, vous souhaitez devenir partenaire de unallersimple.com, contactez-nous ici.


Si vous avez testé ou une fois que vous aurez testé, n’hésitez pas à nous laisser votre avis sous cet article et à partager vos photos dans notre groupe Facebook Amoureux de l’Andalousie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :